Mag Cinéma- Hors Champ – 13 au 19 Décembre 

Résumé :

    • Populaire la nouvelle coqueluche du cinéma français
    • Après une année brillante Anne Hathaway enchaine sur un film SF dirigé par Mister Spielberg.
    • Le trailer international de De Rouille et d’Os, chef d’œuvre à lui tout seul.
    • Gaspard Ulliel qui tient en main peut être le rôle de sa vie.
    • Le réalisateur dérangé de Saw choisi pour ressusciter Mac Gyver sur grand écran.
    • Un acteur montant qui a été élu homme le plus sexy de l’année.
    • La nouvelle série du créateur de Skins.



[toggle title= »Cette semaine dans le 7ème art » state= »close » ]

Les Plus Attendus : Populaire : Hommage au cinéma hollywoodien des années 50

[dropcap]L[/dropcap]e cinéma français est capable de produire des films grand public aussi exigent au niveau de la direction
artistique et de l’écriture que des productions américaines tel que Mad Men et on en a la preuve avec Populaire.
Dans la lignée d’œuvres comme Les Emotifs Anonymes, The Artist, ou dans un degré moindre, les autres films de Michel Hazanivicius de la saga OSS 117, Populaire de Régis Roinsard est la nouvelle coqueluche
de cette fin de rentrée.

Curiosité d’abord, parce que dès l’apparition des premières images promotionnelles sur la toile, le projet a immédiatement suscité la sympathie.
Esthétique particulière, image léchée, reconstitution vintage…Populaire avait dès le début tout pour
séduire. D’autant plus que le film témoigne d’une arrivée d’un nouveau souffle dans le paysage audiovisuel
français.
Et Hommage parce que tout est là pour souligner les influences du réalisateur : Des poses et des postures
millimétrés, des couleurs pimpantes, des séquences hautement rythmées…Le film ressemble à un bonbon
rose traversé par des pulsions morbides qu’on reconnaît à travers une séquence très particulière
rappelant fortement une scène hitchcockienne culte de Sueurs Froides.

Mais Régis Roinsord, pour son premier film, ne se contente pas de singer le cinéma américain, son film est l’occasion pour lui surtout de subvertir ironiquement la comédie américaine.
Le scénario se concentre sur le désir fétichiste, un tantinet misogyne, d’un homme qui préfère une femme fantomatique à la femme réelle.

Niant sa condition de femme, Il la dresse en la métamorphosant en une super-secrétaire qui doit se surpasser pour arriver à le satisfaire. Le sexe est ainsi métaphorisé par la machine à écrire qui devient un substitut, une sorte d’objet SM.
Le film est au final une reproduction des années 50 qui en dévoie effrontément l’esprit par sa transformation du jeu de séduction en simulacre.

 

Côté distribution on retrouve Romain Duris (L’Arnacoeur/L’auberge espagnole/Paris/Molière/De Battre mon cœur s’est arrêté) dans le rôle titre du patron, accompagné de la jeune et ravissante Deborah François (Le Premier Jour du reste de ta vie/Mes chères études/La Tourneuse de pages) dont le personnage rappelle beaucoup les icones féminines des années 50 : les Hepbern, Bardot et Deneuve…Et dans les seconds rôles : l’actrice principale de The Artist et d’OSS 117, Le Caire Nid D’Espion Bérenice Béjo, le comédien et ex-chroniqueur Nicolas Bedos, ainsi que les très ‘populaires’ Eddy Mitchell et Miou-Miou.


[divider]

Collaboration : Robopocalypse : Anne Hathaway et Chris Hemsworth chez Steven Spielberg !


Vous vous êtes toujours demandé ce qu’aurait donné un Terminator sous la direction de Steven Spielberg ? Et bien votre vœu s’apprête à être exaucé !

Les très à la mode comédiens Anne Hathaway (The Dark Knight Rises/Le Diable s’habille en Prada/Alice au pays des merveilles/Brokeback Mountain) et Chris Hemsworth (Thor/Blanche Neige et le chasseur/Avengers) vont jouer dans Robopocalypse, un film de science-fiction que tournera Steven Spielberg à
Montréal début 2013.

Adapté du livre de Daniel H. Wilson, le roman retrace la survie de l’humanité après le soulèvement des robots. Dans le futur, un ordinateur s’éveille à la conscience et décide d’éradiquer l’espèce humaine en prenant le contrôle de toute la technologie qui nous entoure. Voir en contaminant des humains et en les transformant en d’hideux hybrides mi-hommes, mi-robots.
Heureusement, des humains dont Chris Hemsworth et Ben Whishaw (Le Parfum/I’m Not There/Skyfall/Bright Star) vont rejoindre la résistance.
Pitch simple et efficace.

Après une année placée sous le signe de succès : Succès public et critique pour The Dark Knight Rises (l’actrice ayant convaincu tout le monde en Catwoman), mais aussi l’adaptation de la comédie musicale Les Misérables par le réalisateur oscarisé du Discours d’un Roi Tom Hooper (On parle déjà d’un Oscar pour sa performance d’actrice), Anne Hathaway change encore de registre.
Et c’est dans le prochain blockbuster de Spielberg, qui marque les retrouvailles du maitre avec la SF, qu’elle a choisie de se renouveler. Mais pour l’instant on ne sait pas grand chose du rôle qu’elle tiendra dans l’histoire.

La production de Robopocalypse doit commencer pour de bon début 2013, le film ayant même déjà une date de sortie (23 avril 2014 en France). On pourra se consoler en attendant, avec le dernier Spielberg Lincoln, film sur les derniers mois du président Abraham Lincoln qui sortira la semaine prochaine aux USA.

[divider]

Bande Annonce : De Rouille et d’Os : Le trailer International sort le grand jeu !

C’est sous le titre Rust and Bone que vient de sortir De Rouille et d’Os de Jacques Audiard (Un Prophète/De Battre mon cœur s’est arrêté/Sur mes lèvres) dans les salles américaines et britanniques.
Pour cette version anglophone de la bande annonce, on a le droit à encore plus d’exaltation au niveau des émotions allant jusqu’à nous procurer d’incroyables frissons.

Rappelons que cette œuvre acclamée par les critiques au Festival de Cannes cette année, raconte l’histoire d’Ali (Matthias Schoenaerts), jeune marginal sans le sou, qui rencontre Stéphanie (Marion Cotillard), ‘princesse’ et dresseuse d’orques au parc aquatique d’Antibes, qui sera victime d’un terrible accident la privant de l’usage de ses jambes.
Il va simplement l’aider, sans éprouver aucune compassion, ni aucune pitié. Elle va revivre.
Entre eux se nouera une relation singulière où chacun relèvera l’autre.

Espérons que ce film sera l’occasion pour Marion Cotillard de faire oublier définitivement les moqueries
essuyés avec la polémique (qui n’a pas lieu d’être) liée à The Dark Knight Rises.

bande annonce :

[divider]

Stars : Yves Saint Laurent : Gaspard Ulliel dans la peau du roi de la haute couture française !

Qui n’a jamais entendu parler d’Yves Saint Laurent ? La vie de ce grand couturier français qui avait révolutionné le monde de la mode fera l’objet d’un long métrage.

Et c’est Bertrand Bonello, le réalisateur qui nous avait plongé au milieu de la vie d’occupantes d’une maison close dans L’Apollonide, qui sera chargé de cette lourde tâche.
Ce dernier a jeté son dévolu sur Gaspard Ulliel pour incarner le célèbre couturier au cinéma.

Après des semaines d’essais et de séances de travail, un acteur a finalement séduit Bonello. Gaspard Ulliel, aussi bien ado paumé épris d’Emmanuelle Béart chez Téchiné (Les égarés) que cannibale psychopathe à Hollywood (Hannibal Lecter : les origines du mal), ou encore soldat disparu recherché par sa fiancée incarnée par Audrey Tautou dans Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet.
Ulliel, outre son métier de comédien, est aussi l’égérie de grands noms du luxe, Bleu de Chanel ou encore la marque de maroquinerie Longchamp.
L’acteur, qui a d’ailleurs tourné sous la direction de Martin Scorsese pour un spot pour Chanel, prêtera ainsi ses traits au créateur, et tentera de rendre avec justesse la complexité de son parcours.
L’annonce de ce biopic ne devrait probablement pas déplaire à ces marques haut de gamme.

Ce film, annoncé lors du dernier Festival de Cannes, se concentrera sur la période 1965/1976, quand Yves Saint Laurent était au sommet de sa gloire.
Un parcours exceptionnel, saisi dans sa phase la plus dense, ces dix années d’où vont éclore le mythe Saint Laurent. Un mythe inenvisageable sans Pierre Bergé, alter ego, ami et partenaire, dont on ignore encore par qui il sera incarné. Bonello le sait sans doute, mais il préfère garder un peu de mystère autour de ce projet excitant.

Dans son précédent film, cette ode à la beauté, se croisaient au creux de ce lieu les destins singuliers de prostituées, et le cours d’un monde en train de basculer. Par la saisie de ses couleurs, de ses coutumes, de sa cruauté et de sa délicatesse aussi, Bonello racontait autre chose que le simple quotidien d’un groupe d’individus renfermés sur eux-même : il peignait surtout le visage d’un XXe siècle naissant.
Il est parti de l’individu pour arriver au collectif, d’une trajectoire personnelle à une communauté de destins…Yves Saint Laurent à sa manière, marque aussi un point de rupture et de basculement, dans lequel on peut entrevoir l’âme d’une époque. Au-delà “du personnage très romanesque” et touchant, le couturier incarne en effet aux yeux de Bonello “quelque chose du dernier”, une borne après laquelle rien ne sera vraiment comme avant.

D’autant plus que, autre gage de qualité, le scénario sera co-écrit par Bertrand Bonello mais aussi par Thomas Bidegain, co-scénariste d’Un prophète et de De rouille et d’os de Jacques Audiard.
Le tournage débutera au cours du printemps prochain avec un budget de 15 millions d’euros [divider]

Projet : Mac Gyver : Le réalisateur de Saw adaptera la série sur grand écran !

20 ans après la fin de la série légendaire emmenée par Richard Dean Anderson, le réalisateur du premier Saw ainsi que d’Insidious et de Death Sentence, James Wan, a été choisi pour mettre en scène la version ciné de Mac Gyver.
Venant de boucler le tournage de The Conjuring produit par New Line, cette dernière a décidé de lui accorder sa confiance pour s’occuper du futur bébé de la boîte.
Un choix très étrange quand on connaît le style de films que réalise ce jeune réalisateur d’origine sino-malaisienne.
Va t-il imprégner la série populaire des années 80, comme l’avait fait Christopher Nolan avec Batman, de sa fameuse touche dark ? Ou s’axera t-il plutôt sur une relecture parodique de la série façon 21 Jump Street avec Jonah Hill et Channing Tatum ?
Richard Dean Anderson fera-t-il une petite apparition en forme de caméo (lien hypertexte http://fr.wikipedia.org/wiki/Cam%C3%A9o) ?
Ce qui est sûr et certain c’est qu’il va falloir beaucoup de boulot pour rendre un tel personnage crédible à notre époque. On veut pas voir MacGyver nous fabriquer des bombes à l’aide d’un chewing-gum et d’une paille.

[divider]

People: Channing Tatum : Elu homme le plus sexy de l’année.

Ancien mannequin, plutôt baraqué, l’acteur Channing Tatum a été élu « homme en vie le plus sexy de la planète“ en 2012 par le magazine People.
L’acteur s’est fait remarquer cette année dans Magic Mike, film le plus rentable au box office US en 2012 dont le scénario s’inspire en partie de son expérience personnelle dans le milieu du strip-tease.

Très en vogue à Hollywood, Tatum vu aussi dans 21 Jump Street, The Vow, Sexy Dance, G.I Joe, Dear John ou
encore The Eagle, succède ainsi à Bradley Cooper (Very Bad Trip/Limitless).
Agé de 32 ans, Il a déclaré modestement : « Vous faites vraiment fausse route avec moi ».

Auparavant, des acteurs aussi connus que George Clooney, Matt Damon, Brad Pitt ou Johnny Depp avaient déjà remporté cette distinction décernée par ce magazine.

Et vous, qu’en dites-vous ? Channing Tatum mérite t-il réellement ce titre ?
[divider]

Séries : Dates : Un nouveau projet pour le créateur de Skins !

Alors que la saison 6 de Skins a sonné la fin de la 3e génération des ados de Bristol, le créateur de la série a lui déjà d’autres projets. Bryan Elsey réalisera en effet cette année Dates, qui traitera de la complexité des relations dans notre monde contemporain.
Comme le titre du show l’indique, chacun des neuf épisodes mettra en lumière un nouveau rendez-vous amoureux.

Entretemps, la 7e et dernière saison de sa série culte, attendue pour 2013, devrait marquer le retour des protagonistes des quatre premières années, histoire de finir en beauté. Tout le monde spécule sur les possibles come-backs, à commencer par Freya Mavor, qui a joué Mini McGuiness ces deux dernières saisons. L’actrice révèle qu’aucun acteur de sa génération ne devrait revenir, mais elle se console car estime leurs intrigues « parfaitement conclues », contrairement aux précédentes.

À l’instar des fans, elle espère revoir Sid (Mike Bailey) et Cassie (Hannah Murray, qu’on a pu voir dans Game Of Thrones cette année) dont l’histoire était restée en suspens il y a quatre ans de cela. En attendant Dates, rendez-vous est pris avec Skins, qui n’a pas dit son dernier mot.

[/toggle]

[divider]

[tabs type= »horizontal »][tabs_head][tab_title]Extremely loud and incredibly close[/tab_title][tab_title]Mission Impossible : Ghost..l[/tab_title][tab_title]Insidious[/tab_title][tab_title]Dangerous Method[/tab_title][tab_title]Scott Pilgrim Vs. The ..[/tab_title][/tabs_head][tab]

Réalisé par : Stephen Daldry (The Hours, Billy Elliot, The Reader)

Avec : Tom Hanks, Thomas Horn, Sandra Bullock, Max Von Sydow, John Goodman, Viola Davis, Jeffrey
Wright…

genre :Drame

nationalité : américain

[toggle title= »Lire le Synopsis » state= »close » ]Oskar Schell, 11 ans, est un jeune New-Yorkais à l’imagination débordante. Un an après la mort de son père dans les attentats du World Trade Center, le « jour le plus noir », selon l’adolescent, il découvre une clé dans les affaires du défunt. Déterminé à maintenir un lien avec l’homme qui lui a appris à surmonter ses plus grandes angoisses, il se met
en tête de trouver la serrure qui correspond à la mystérieuse clé. Tandis qu’il sillonne la ville pour résoudre l’énigme,
il croise toutes sortes d’individus qui, chacun à leur façon, sont des survivants. Chemin faisant, il découvre aussi des
liens insoupçonnés avec son père qui lui manque terriblement et avec sa mère qui semble si loin de lui, mais aussi
avec le monde déconcertant et périlleux qui l’entoure…[/toggle] [toggle title= »Découvrez la Bande Annonce » state= »close » ]

[/toggle]

La critique

« Voilà joue
d’émotions intenses. Sortez vos mouchoirs!

Prix/nominations : Nomination à l’Oscar du meilleur film et du meilleur acteur dans un second rôle pour Max Von Sydow. Prix du meilleur jeune acteur pour Thomas Horn (Critics Choice Award).

[/tab]
[tab]

Réalisé par : Brad Bird (The Incredibles, Ratatouille)

avec : : Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, Paula Patton, Léa Seydoux, Tom Wilkinson, Josh
Holloway…

Genre : Action/ Espionnage/ Thriller

Nationalité :américain

Prix/nominations : Saturn Award (lien hypertexte : http://fr.wikipedia.org/wiki/Saturn_Award) du
meilleur montage et du meilleur film dans la catégorie action, aventure et thriller.

[toggle title= »Lire le Synopsis » state= »close » ]Impliquée dans l’attentat terroriste du Kremlin, l’agence Mission Impossible (IMF) est totalement discréditée. Tandis que le président lance l’opération « Protocole Fantôme », Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l’agence et de déjouer toute nouvelle tentative d’attentat. Mais pour compliquer encore la situation, l’agent doit s’engager dans cette mission avec une équipe de fugitifs d’IMF dont il n’a pas bien cerné les motivations…
[/toggle]
[toggle title= »Découvrez la Bande Annonce » state= »close » ][/toggle]

La critique :

« Des gadgets, des scènes de destruction spectaculaires, un scénario qui fourmille d’idées et d’humour, une mise en scène ébouriffante et pas de temps mort. » –

Insidious
[/tab]
[tab]

Réalisé par : James Swan (Saw, Death Sentence)

avec : Patrick Wilson, Rose Byrne, Barbara Hershey, Ty Simpkins…

Genre : Epouvante-horreur

Nationalité :américain

[toggle title= »Lire le Synopsis » state= »close » ]Josh, son épouse et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale, et que les manifestations sont l’oeuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà …[/toggle] [toggle title= »Découvrez la Bande Annonce » state= »close » ][/toggle]

La critique :

« Le réalisateur James Wan et le scénariste Leigh Whannell nous offrent plus de moments de terreur et d’angoisse qu’aucun autre film récent. Il faut également saluer l’excellent scénario, dynamique et trouvant un parfait équilibre entre la maison hantée et l’horreur surnaturelle.» – L’Ecran Fantastique

A Dangerous Method
[/tab][tab]

Réalisé par : David Cronenberg (Eastern Promises, A History of Violence, Spider…)

avec : Keira Knightley, Michael Fassbender, Viggo Mortensen, Vincent Cassel, Sarah Gordon…

Genre :Drame / Thriller

Nationalité : britannique, allemand, canadien et suisse
Prix/nominations :Le film a été présenté en compétition au Festival de Venise (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mostra_de_Venise). Viggo Mortensen fut nominé aux Golden Globes

[toggle title= »Lire le Synopsis » state= »close » ]Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d’hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud…
[/toggle] [toggle title= »Découvrez la Bande Annonce » state= »close » ][/toggle]

La critique :

« Pour son dernier film, explorant la relation entre Carl Jung, Sigmund Freud et leur patiente Sabrina Spielrein, David Cronenberg réinvestit des notions familières de mutation et de monstruosité. À la différence qu’ici, ce n’est plus la chair qui bouillonne, mais l’esprit qui se crispe dans un déluge d’interprétation.
» – Crikat.com

Scott Pilgrim Vs. The World
[/tab][tab]

Réalisé par : Edgar Wright (Shaun of the dead, Hot Fuzz)

avec :Michael Cera, Mary Elizabeth Winstead , Jason Schwartzman, Kieran Culkin, Chris Evans, Brandon
Routh, Alison Pill…

Genre :Aventure/ Comédie / Fantastique

Nationalité : américain
Prix/nominations :Nominé au Saturn Award du meilleur film fantastique et récompensé par l’Empire Award (http://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_Awards) du meilleur réalisateur.

[toggle title= »Lire le Synopsis » state= »close » ]Scott Pilgrim n’a jamais eu de problème à trouver une petite amie, mais s’en débarrasser s’avère plus compliqué. Entre celle qui lui a brisé le cœur – et qui est de retour en ville – et l’adolescente qui lui sert de distraction au moment où Ramona entre dans sa vie – en rollers – l’amour n’a jamais été chose facile. Il va cependant vite réaliser que le nouvel objet de son affection traîne les plus singulières casseroles jamais rencontrées : une infâme ligue d’ex qui contrôlent sa vie amoureuse et sont prêts à tout pour éliminer son nouveau prétendant. À mesure que Scott se rapproche de Ramona, il est confronté à une palette grandissante d’individus patibulaires qui peuplent le passé de sa dulcinée : du mesquin skateur à la rock star végétarienne en passant par une affreuse paire de jumeaux. Et s’il espère séduire l’amour de sa vie, il doit triompher de chacun d’eux avant que la partie soit bel et bien « over ».
[/toggle] [toggle title= »Découvrez la Bande Annonce » state= »close » ][/toggle]

La critique :

« Une claque visuelle doublée d’une histoire d’amour attachante.» – Excessif
« Scott Pilgrim est peut-être, plus que tout autre chose, une chronique générationnelle d’une finesse étonnante. » – Le Monde

[/tab][/tabs]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *