Bonobo de retour avec un 5ème album : The Northern Borders

bonobo_450x300Au cours des 13 dernières années, le producteur  Simon Green est devenu un des pionniers de la musique électronique downtempo. Son troisième album, Days to Come, sorti en 2006, a été nommé album de l’année par les auditeurs de Radio 1, et l’album Black Sands a reçu des critiques positives aussi. La musique de Green intègre une large utilisation de samples, combinés avec des basslines complexes, afin de créer des paysages sonores  expressifs et dynamiques. Bonobo est le complément parfait à un état introspectif de contentement tranquille.

bonoboLe cinquième album studio de Bonobo, The North Borders, est à la hauteur de l’attente créée par ses prédécesseurs, une surpasse des réalisations antérieures dans la créativité et dans l’unité de l’ensemble de l’album. En dépit d’être le résultat d’une production électronique, l’album a une sensation naturelle.

«Cirrus», le premier single de l’album, est un bel exemple de la musique de Bonobo à son meilleur niveau. La piste hors concours de l’album doit être «Heaven For The Sinner», qui propose le plus haut niveau de collaboration de Green à ce jour: Erykah Badu. Même si on peut s’attendre que le style vocal distinctif de Badu pourrait dominer les beats sobres de Green, les mots chuchotés  de la chanteuse soul sont en parfaite harmonie avec la musique.

Toutes les pistes sont parfaitement écoutable, et bien qu’il puisse y avoir de véritable crescendo à l’album, Bonobo ne nous donne jamais la raison, ou la nécessité, de s’attendre à un. Certes, «Antenne» et «Cirrus» vous emmènent à la piste de dance, mais le sentiment évoqué par cet album est plus celui d’une promenade paisible en rentrant du club (si une telle chose existe) que l’ambiance à l’intérieur. The Northern Borders n’est pas un grand bond en dehors du travail précédant de Bonobo, mais il y’a  une grande progression.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *