BANDE ANNONCE : Le remake d’Old Boy par Spike Lee était-il vraiment nécessaire ?

2013-07-08-oldboy_poster-e1373318778674

Que l’on soit d’accord ou pas avec ces vague de remakes, le film mythique original sorti en 2003 qui nous venait de Corée réalisé par Park Chan-Wook et adapté d’un manga signé Nobuaki Minegishi et Garon Tsuchiya, a été pourtant refait à la sauce américaine.
Une version réalisée par Spike Lee, pas n’importe quel tâcheron donc. Mais était-ce bien utile ? Premier constat d’après la bande annonce. 

 

Cette mode qui consiste à revisiter des films étrangers ou des films devenus trop vieux peut s’avérer des fois intéressante et peut même produire à certaines occasions quelques perles. Les Infiltrés par exemple, à l’origine film hongkongais baptisé Infernal Affairs, a permis à Martin Scorsese d’en exprimer une toute autre vision. Ce qui a contribué à donner à l’oeuvre une existence propre en s’affranchissant de la matière de départ. Oeuvre qui lui a d’ailleurs valu son premier et unique Oscar à ce jour (ce qui est, avouons-le, un scandale  par rapport au génie de Marty). 

Mais là en l’occurrence, Spike Lee, habitué pourtant à un cinéma beaucoup plus exigeant (en témoignent ses chef d’oeuvres Malcolm X, La 25ème Heure ou encore Inside Man) se contente de nous refaire une vulgaire copie version US.
On reprend les mêmes saillies (les coups du marteau, la malle en osier, la séquestration dans la petite pièce…) et on y ajoute quelques obsessions américaines (11 Septembre, Obama…), pour un résultat qui s’apparente à du remake plan par plan.
Le film étant déjà un monument du 7ème art, pourquoi diable ont-ils voulus en faire un remake ?
Surtout qu’il ne se démarque d’aucune manière, ni au niveau visuel, ni au niveau de l’approche. Seul différence peut être : le budget.

 

Le film sortira en octobre prochain aux Etats-Unis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *