La salle CinéVog du Kram renait de ses cendres

 

slide_308337_2692816_free

A l’origine fondé en 1948 par la famille Italienne Lombardo, Le CinéVog a marqué toute la génération après-guerre de la banlieue nord de Tunis. Une salle comble où se côtoyaient bourgeoisie tunisoise, familles juives et italiennes le temps d’un été.

Vers la période de décolonisation dans les années 60, la Tunisie connait un départ massif d’Italiens, dont la famille Lombardo qui quittera le Kram autour des années 1970, laissant derrière elle le CinéVog.
La salle est alors reprise par des distributeurs Tunisiens. Ils continuent de veiller au bon fonctionnement de la salle, jusqu’au déclin de la distribution cinématographique et de l’exploitation de salles de projection en Tunisie, ce qui entraîne son abandon à la fin des années 1980.

20 ans plus tard, le CinéVog est retrouvé par Moncef Dhouib, homme de théâtre, réalisateur et producteur Tunisien, en quête d’une salle de répétition. Il commence les recherches en s’adressant aux Distributeurs Tunisiens qui le conduisent au CinéVog. Désertée pendant plus de décennies, la salle n’est plus que décombres.

r-CINEVOG-KRAM-large570

L’aventure commence alors pour Moncef Dhouib qui décide de redonner au CinéVog son prestige d’autrefois. Il parvient à un accord avec les Distributeurs Tunisiens propriétaires de la salle, qui lui laissent carte blanche à condition de prendre entièrement en charge les rénovations. Depuis 8 mois donc, Moncef Dhouib et quelques amis bénévoles s’activent à ranimer l’âme du CinéVog. Le chantier est long et complexe et seules la motivation et la détermination d’un passionné comme lui pourra en venir à bout.

Le Cinéma abritera à la fois salle de cinéma, de théâtre, et un café théâtre. L’homme de théâtre Tunisien souhaite conserver l’authenticité de la salle en gardant le nom historique “Le CinéVog”, et en ouvrant la salle sur son environnement c’est à dire au grand public en alternant périodes de projection de films à thème et pièces de théâtre, bref un bouillonnement culturel qui manquait dans cette partie de la banlieue nord de Tunis.

L’ouverture est prévue pour la rentrée 2013.

Source : HuffingtonPost Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *