Des rumeurs sur une éventuelle démission de Mourad Sakli

Mourad-SakliAprès de nombreux problèmes auxquels le Festival international de Carthage a fait face, son directeur, Mourad Sakli pourrait démissionner. Parmi ces problèmes, l’interdiction d’Adnen Mnasser (porte-parole de la présidence) et ses 5 accompagnateurs d’entrer au festival sans billets (information à vérifier). Au spectacle de Fadhel Jaziri, le nombre des billets vendus a été très inférieur à celui des places occupées.

L’un des membres de l’équipe travaillant avec Mourad a déclaré à Kapitalis :

«Hier soir, lors du spectacle de Fadhel Jaziri, l’amphithéâtre romain était plein à craquer. Or, il n’y a eu que 7.280 billets vendus. Et M. Sakli a déclaré qu’il ne peut prendre la responsabilité et le risque de quoi que ce soit. Une réunion est prévue ce matin avec toute l’équipe et des décisions vont être prises. Un communiqué sera rendu public à l’issue de cette réunion. De toutes les manières, nous ne collaborerons avec aucune autre personne. Nous avons cru en l’honnêteté de M. Sakli et c’est pour cette raison que nous avions accepté de travailler avec lui et de réussir cette session malgré la pression de toutes parts…»

Mourad Sakli pour sa part, a déclaré sur sa page Facebook :

Sans titre

Un autre membre de l’équipe a dit :

«Pour une fois qu’il y a un homme honnête et rigoureux à la tête du Festival de Carthage, tout le monde se ligue contre lui, y compris au sein du ministère de la Culture, pour l’empêcher de réussir. Son succès signifie la fin des privilèges et des prébendes de la vieille garde du ministère».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *