« Réalité » … Ou pas.

Comment vous dire … c’est un film qui rend fou.

J’ai eu beaucoup de mal à aller voir ce film. La bande annonce m’intriguait mais le synopsis ne me parlait pas du tout. J’ai finalement pris mon courage à deux mains et je me suis installée sur le fauteuil rouge.

Le film commence par des scènes d’une extrême banalité. La lumière est diffuse créant une ambiance un peu irréelle. On bascule de l’anglais au français sans comprendre. D’une histoire à une autre sans la moindre rationalité. Les personnages sont douteux, intrigants, drôles, absurdes. Les dialogues sont particuliers et la musique très (très) bonne. On a vite l’impression que ce film va nous emmener loin. Alors on attend. On s’arme de patience car on ne voit toujours pas le bout du tunnel.

réalitéPetit à petit on essaye de rentrer dans l’histoire mais plus le film avançait plus on s’y perdait. On essaye de relier les événements, les personnages, les histoires. Mais impossible. Ce film raconte trois histoires de trois personnages singuliers qui vont finalement se rencontrer dans une spirale infernale, une réalité irrationnelle. Rien n’est laissé au hasard. Tout est étudié scrupuleusement pour vous mener en bateau.

Ce film m’a beaucoup touché … mais je n’y ai rien compris. Rien. Et je pense que c’est ce qui m’a le plus touché, ce bazar, ce bordel d’images et de non-sens. C’est à l’image d’un jeu de construction qu’un gosse s’amuserait à monter et démonter constamment. Je ne saurais dire si c’est du génie ou du pipi de chat. Aucune idée. Je pense un peu des deux.

Je ne vais pas m’attarder à décrypter ce film car ça enlèverait tout son charme (j’ai plusieurs hypothèses de compréhension mais ça vous gâcherait toute l’intrigue).

J’ai juste envie de savoir quelque chose : QUI EST LE DEALER DE QUENTIN DUPIEUX ? ça m’intéresse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *