CLIC CLIC BOOM : L'audacieux projet SF envisageant une Tunisie sous le règne de Daech

Cette semaine des clichés affolants du quartier d’Ennasr sous les décombres sont apparus sur la toile. Un trouble qui a suscité l’émoi et l’inquiétude d’un bon nombres d’internautes.

Les images étaient en fait un leurre pour nous guider vers quelque chose d’encore plus intriguant et de subtilement goupillé…

13310337_1426712077354277_2032974133374554912_n

 

[dropcap]L'[/dropcap]objet de notre attention aujourd’hui c’est ce pari fou de web-série de Science-fiction qui installe une Tunisie post-apocalyptique, ce qui semble être l’accomplissement cauchemardesque des funestes desseins de Daech, dans une ère technologique dystopique où les citoyens vivent cloîtrés derrière les murs des bâtisses par crainte du danger.

Produit par Kanaprod, le pilote de cette mystérieuse mini-série a été mis en ligne sur une page intitulée LabLobby, nom encore plus énigmatique on vous l’accorde, qui serait d’après ses fondateurs, un projet digital inédit qui en est encore à ses premiers balbutiements.
Nous avons naturellement voulu en savoir plus auprès des réalisateurs, Heni Hnana et Houssem Guebsi, les papas de cette nouvelle curiosité du web.

 

[divider]

– Les œuvres de Science-fiction sont rarissimes dans le paysage audiovisuel tunisien, d’où vous est venue l’idée de ce pari ? Et n’aviez-vous pas eu peur de faire chou blanc ?

La rareté de la Science-fiction fut l’un des moteurs essentiels de la création de cette web-série d’anticipation. Les séries et les films tunisiens se voient incomber malgré eux la lourde tâche de représenter la réalité et le vécu des Tunisiens. Beaucoup de spectateurs s’indignent encore quand ils ne reconnaissent pas leur société dans une œuvre audiovisuelle tunisienne.

C’est effectivement un pari risqué compte tenu des tendances actuelles, et d’ailleurs nous ne sommes pas à l’abri du chou blanc, dans la mesure où KNSD et LabLobby n’ont pas encore réussi à réunir la totalité de la somme nécessaire à la production de la web-série.

 

– On aimerait bien connaitre d’ailleurs les films d’anticipation qui ont fait votre éducation de réalisateurs…  

Des films, il y en a des tas. Mais la série britannique « Black Mirror » est sans doute l’œuvre audiovisuelle qui nous a le plus inspiré pour ce projet. La série aurait d’ailleurs été rachetée par Netflix, et il nous tarde de voir la saison 3. Black Mirror est une série d’anticipation qui traite de l’impact des nouvelles technologies sur les relations humaines, dans un futur proche. C’est une série que nous conseillons à tous les amateurs du genre.

 

– Concernant les moyens, on imagine que pour une production de ce genre le budget n’était pas aussi conséquent… Pourtant les Effets Spéciaux sont tout à fait crédibles, pouvez-vous nous en dire plus ? Notamment sur les techniques employées.

Clic-Clic-Boom a été conçu à la base comme un projet télévisuel. Nous avons réussi à réunir une équipe professionnelle et bénévole, motivée par l’idée et convaincue par sa portée commerciale. Le but était de créer un épisode 0 et de le soumettre ensuite aux annonceurs.

KNSD s’est chargée de la production. Propagande Productions, via Imed Marzouk, nous a donné accès à son matériel de tournage et des personnes comme Bechir Mahbouli (à la direction photo), Omar Aloulou (musique), Joanna Ben Soussi (direction artistique), ou encore Hazem Berrabah (étalonnage) se sont investis sans contrepartie dans l’épisode 0.

Pour ce qui est des Effets Spéciaux, c’est UNIK qui s’en est chargé. C’est une agence de création 3D et d’Effets Spéciaux qui est derrière des émissions d’animation telles que « Ellamma » ou encore « El3icha Ma9rouna ». La post-production a duré à elle seule près de 2 mois. Il est clair que sans leur apport, le projet aurait perdu toute son authenticité. Pour enrichir les décors et créer les ambiances « digitales », UNIK, avec à leur tête de l’équipe Ahmed Bouabdallah, a.k.a Boubou, ont utilisé des logiciels tels que Adobe After Effects et 3D Max.

– Pourquoi le choix d’une Tunisie plongée sous le chaos suite à ce qui semble être une expansion de Daech, êtes-vous plutôt pessimistes concernant l’avenir du pays ?

L’aspect pessimiste du projet est l’un des freins que nous avons rencontré lors de sa commercialisation. La science-fiction, comme on en a parlé plus haut, reste inédite chez nous et comme tout produit nouveau, il a du mal à se faire accepter.

Sans ambition aucune de nous comparer, nous doutons que l’on reproche à AMC le pessimisme de « Walking Dead » quant à l’avenir des Etats-Unis ! Il a donc fallu rappeler à maintes reprises aux annonceurs que CCB n’est pas un documentaire et ne représente en rien la vision que nous avons pour l’avenir de la Tunisie. En revanche, la série pourrait être qualifiée d’une sonnette d’alarme, de ce que pourrait devenir une société, peu importe laquelle, si elle tombait sous la coupe du terrorisme.

CCB est une dystopie où les individus d’une société, dont on a du mal à situer l’époque exacte, vivent cloitrés chez eux par peur des attentats terroristes. Les solutions informatiques et les réseaux-sociaux leur permettent de mener leur vie normalement depuis leur domicile. Ainsi ces individus plongent dans l’ère du digital, en délaissant petit à petit le monde réel, par souci de confort et de sécurité.

 

– Quand l’épisode s’achève, on meurt d’envie de connaitre la suite. Surtout de savoir ce qui arrive à la fille incarnée par Yasmine Bouabid… La question que tout le monde se pose forcément est : Verra t-on la suite de cet Épisode 0 ? 

Qui vous dit que c’est une fille ?

Le scénario comporte 8 épisodes de 25 minutes chacun, pour un format télé. Pour le web, son volume serait probablement réduit. L’épisode qui est en ligne est un mélange de trailer et de pilote. Il nous a permis de faire découvrir l’univers et le ton de la série aux annonceurs, en mettant en relief des événements ou des situations qui ne seront dévoilés que bien plus tard dans le scénario.

Pour le moment nous sommes encore à la recherche de fonds pour compléter le budget de la production. À bon entendeur !

Lien Clic Clic Boom – Épisode 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *