Les oeuvres de l'artiste Irane Ouanes vandalisées en raison de leur "nature diabolique"

Revenue de voyage, l’artiste sculpteur Irane Ouanes dont les oeuvres jonchent actuellement le long de la promenade de Marsa Plage, découvre avec effarement un spectacle d’amertume et de désolation.

13217251_903806583080891_7934127753242460796_o

 

[dropcap]S[/dropcap]es sculptures métalliques exposées depuis le 27 Mai dernier pour un projet nommé « Le Ballon Rouge » ont en effet étaient violemment vandalisées, détruites en partie, et d’autres carrément volées.

Prise à partie devant son domicile par deux agresseurs en moto, l’artiste a été insultée et traitée de mécréante, avant de recevoir des menaces pour qu’elle retire ses statues païennes qui incitent au blasphème et invitent au culte satanique.

 

Sans titre

 

Irane Ouanes avait travaillé durement pendant 4 mois sur cette exposition pour nous fournir 25 statues métalliques géantes, colorées et ludiques. Le choix de la rue et de la gratuité a été déterminé par la volonté d’en garantir l’accessibilité au public pour en faire profiter un maximum.

Son but initial était de redonner une seconde vie à des morceaux rouillés sans valeurs voués à la poubelle pour en faire des objets de plaisir visuel. Un message qui peut être aussi vu comme écologique, exprimant l’art de la récupération.

Pendant que les ministres de la république s’activent à inaugurer les salons de thé et les mosquées, l’art lui est brutalement lésé et meurtri sur la place publique.
Les réactions politiques se font toujours attendre…et ne seront probablement pas à la hauteur d’une nation qui se veut digne et rayonnante.

 

Crédits Photos : Orkhan Turki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *