Jeunes photographes Tunisiens : Zoom sur talents à cultiver.

Des entrailles d’une lourde réalité imposée par la Tunisie, émergent des créateurs armés de leurs machines à arrêter le temps, à le recréer ou bien à lui souffler une touche de fantaisie.

Ces graines de talent sont des photographes issus d’univers multiples et ont une seule quête, créer des mondes de formes, d’émotions et de couleurs en un clic.

 

[dropcap]N[/dropcap]ous allons à la rencontre de ces jeunes talentueux, jongleurs d’ombres et de lumière qui cette fois sont de l’autre coté de l’appareil à se faire tirer le portrait :

Samy Hamila

11214296_794539380667195_3656425818731411875_n

 

Âge : 23 ans 

Occupation : Après des études de cinéma, la photographie à temps plein.

Déclic : S’être rendu compte en entamant des études en cinéma que ce qui lui faisait tourner la tête était le fait de raconter une histoire avec une seule image statique. Ensuite, avoir commencé à réaliser des shootings jusqu’au jour ou il a été contacté par son idole en photographie David Olkarny qui l’a encouragé à devenir le photographe qu’il est maintenant.

1er appareil : Canon 60D pour ses études.

Inspirations : Les travaux des photographes tels que Alessio Albi et son dossier fourre-tout ou il range ses coups de cœur.

Brève description du style : « J’exprime avec les photos ce que je ne peux pas exprimer avec les mots »

Avis sur les retouches : La retouche représente 50% du travail surtout si c’est pour faire ressortir l’atmosphère présente au moment où la photo a été prise.

Méthode : Savoir ce qu’on veut dès le départ et ne pas hésiter à mettre ça en scène. Ses photos préférées restent pourtant le fruit d’une improvisation.

Ce que l’artiste cherche à communiquer à travers ses photos : « J’ai envie que les personnes qui voient mes photos puissent se projeter dans le moment. »

Rêves d’avenir : Devenir une source d’inspiration pour d’autres photographes et artistes, un rêve qui n’est pas loin de se réaliser puisque deux de ses photos ont été choisies par le célèbre site 500px dans la catégorie de meilleurs portraits féminins, en plus d’avoir été publié dans trois magazines (Your Mood Photo/This Magazine/We Post Magazine).

 

13580659_1255133101178638_1423805758704364646_o

 

lights

 

13419266_517891275069963_1334777978158320584_n

 

[divider]

 

Nedra Jouini

10003519_632435020142861_22693138_n

 

Âge : 24 ans.

Occupation : étudiante en chimie industrielle.

Déclic : Vouloir combler l’ennui étant pensionnaire au lycée en prenant en photo le bâtiment de l’établissement datant de l’ère coloniale suite à quoi vient une copine qui lui fera remarquer qu’elle a l’impression que ses photos métamorphosent le réel

1er appareil : Un Panasonic compact servant à photographier la famille durant les grandes fêtes ou les vacances d’été puis un Sony alpha, son premier appareil dédié uniquement à ses travaux.

Inspirations : Les photographies mais aussi les parcours respectifs des deux photographes Diane Arbus et Francesca Woodman. Mais sinon, tout peut l’inspirer; ça peut aller d’un morceau dans le genre musical Future garage assez dynamique mais qui impliquerait émotionnellement, comme ça peut être le mouvement soudain d’une mèche soulevée par le vent, des scènes de films fantastiques, aux contes folklorique racontés par sa grand mère.

Brève description du style : Une focalisation sur l’être humain en tant que créature énigmatique en essayant de décrypter son comportement, ses tics, ses réflexes, pour explorer la question: what makes you a human being?

Avis sur les retouches:  Pas contre s’il s’agit de petites retouches afin de corriger des défauts de luminosité ou bien pour aboutir à un résultat bien précis. Pour elle, le naturel est beau mais trouve assez intéressante, l’opportunité de créer tout un univers avec un simple traitement d’image.

Méthode : Procéder en trois phases. La première étant le prélude sous forme d’idée instinctive qui lui vient au contact d’une personne ou d’un lieu et qu’elle se permet d’exploiter. La seconde phase est la préparation pour la réalisation. Et enfin l’exécution du plan préétabli. Cependant,  la majorité du temps c’est en se baladant avec son appareil que le tout converge vers une seule et unique étape: elle porte l’objectif en face d’elle et s’exécute.

Ce que l’artiste cherche à communiquer à travers ses photos : Les émotions des gens, leurs peines, leurs joies.

Rêves d’avenir : Parvenir à susciter des émotions chez les personnes qui visiteraient des regards ses œuvres mais mieux encore, pousser ses limites de création dans plusieurs domaines notamment la restauration de l’art et la production musicale.

 

SONY DSC

 

SONY DSC

 

SONY DSC

 

 

[divider]

Mahdi Chaker

12698267_10208111181035044_150366610202134576_o

Âge: 27 ans.

Occupation : Etudiant en architecture  

Déclic : L’émerveillement des camarades des classe devant ses prises lors d’une voyage d’études à Nafta alors qu’il n’avait q’un appareil amateur et aucune formation en la matière.

1er appareil : Un Nikon D3000 qu’il a exigé de sa famille usant des études comme prétexte.

Inspirations : Son tout premier prof de photo Hamideddine Bouali au sein du Club photo de Tunis, ses recherches personnelles et Henri Cartier-Bresson, grand photographe et photojournaliste du 20ème siècle.

Brève description du style : Des photographies basées sur les émotions.

Avis sur les retouches : Contre, si elles rendent la photo trop artificielle, pour, si elles font seulement guise de petits réglages.

Méthode : Repérage thématique puis repérage des lieux pour enfin commencer le processus de préparation pour des pauses longues et ça va des habits qui tiennent chaud, aux objectifs et aux éléments de rechange pour éviter les mauvaises surprises. Ensuite, tout est troqué pour l’improvisation et l’adaptation avec les contraintes de l’espace où il se trouve.

Ce que l’artiste cherche à communiquer à travers ses photos : Un challenge: celui de communiquer des émotions à travers des paysages, sujets de la majorité de ses créations.

Rêves d’avenir : Pas encore fixés mais des objectifs à court et à moyen terme sont établis dont une expo sur laquelle il travaille déjà et qui porte sur le patrimoine Tunisien. Il vise à provoquer certaines réactions chez les gens qui croiseraient ses photos.

Photographie Mahdi Chaker Tunis 2016

 

Photographie Mahdi Chaker Karkenah 2015

 

Photographie Mahdi Chaker Carthage 2016

 

[divider]

Wafa Ben Romdhane

13625182_10157192219465268_1640111649_n

 

Âge: 30 ans.  

Occupation : Designer d’objets de formation, ayant pratiqué la vidéographie et qui exerce la profession de pionne dans un lycée privée tout en consacrant du temps à sa passion: la photographie. 

Déclic : La famille qui accorde de l’importance au fait de laisser des traces dans le temps et une volonté de fonder une recherche autobiographique.

1er appareil : Un Kodak  jetable appartenant à sa famille puis un appareil analogique pour ses débuts.

Inspirations : D’une part, le surréalisme où la photo est comme une porte vers un autre monde et d’autre part tout ce qui s’offre à sa vision pour lui permettre à travers ses photos de remettre en question le visible.

Brève description du style : Ses œuvres sont des bousculades dans l’espace/temps ainsi que dans la réalité et la non réalité.

Avis sur les retouches : Les retouches peuvent faire partie du processus non pas pour un but esthétique mais plutôt pour faire partie intégrante du travail de collage. Elles aident donc à dévoiler des choses ou à les soustraire afin de modeler et donc créer.

Méthode : Se permettre de se perdre lors de la création d’un collage et de laisser libre court au flux d’idées qui surgissent dans l’esprit. Avec son évolution, apparaît le sentiment de la volonté, celle de réaliser une oeuvre d’une certaine manière propre à elle.

Ce que l’artiste cherche à communiquer à travers ses photos : Bousculer la personne qui regarde ses compositions, parfois même créer l’effet miroir car ces créations ont aidé l’artiste à fuir son présent, à le reconstituer et à le revivre, une mémoire hybride dit-elle qui tout en étant autobiographique l’aidant  à communiquer avec elle même et avec le monde extérieur, la transformera avec le temps en une glace dans laquelle chaque lecteur de ses photos se verra peut-être.

Rêves d’avenir : Vivre de son art et le mettre au service de l’humain. Se rendre utile pour autrui, servir à une cause. « J’aime pouvoir soigner l’autre dans toutes les dimensions que le terme soin peut porter. »

 

12474010_991443534259641_6434033486595056920_o

 

13608125_10157192219555268_1374783191_n

 

13589201_10157192217820268_2119795776_o

[divider]

 

Med-Amin Chouikh

10989498_10205167090882948_3713753499161767162_n

 

Âge : 24 ans. 

Occupation : Etudiant en architecture.

Déclic : Une photo minimaliste d’un mur qu’il a fait il y a 3 ans de cela sur un coup de tête.

1er appareil : Un Canon 550D pour ses études en photographie.

Inspirations : La musique classique d’Eric Satie, les photographies de Josef Koudelka et les compositions de Vladimir Malevitch.

Brève description du style : Jeu d’ombres et de lumière. 

Avis sur les retouches : Élément important pour transmettre l’image telle qu’elle est à l’instant où il a appuyé sur le bouton.

Méthode : La spontanéité.   » Quand je sors faire des photo, je laisse mon cerveau chez moi et fais confiance à mon inconscient. »

Ce que l’artiste cherche à communiquer à travers ses photos : « Je n’ai rien à dire à travers mes photos, aucun message à transmettre. Si par contre vous sentez une certaine émotion ou bien une forme de solitude en les regardant, je serai satisfait. »

Rêves d’avenir: Un appareil Leica et exercer l’art jusqu’au dernier souffle.

 

sans titre-210

sans titre-5-Récupéré

 

60 80

 

[divider]

Ghassen Chraifa

1277668_758077437536392_6850368101500309952_o

 

Âge : 23 ans. 

Occupation : Etudiant en architecture et photojournaliste reporter mais aussi vidéaste et cinéaste amateur.

Déclic : En jouant avec l’appareil argentique de son père étant enfant, il a développé un amour ascendant envers ce mode d’expression.
1er appareil : Appareil compact pour usage familial puis une Canon 500D pour utilisation personnelle.

Inspirations : Tout ce qui existe, les détails du quotidien en particulier. « La photo est là pour témoigner et immortaliser le moment. »

Brève description du style : Puiser dans la beauté et explorer le monde de lumière et d’images au moyen de moments immortalisés. « En tant que photographe je peux m’identifier plus comme chasseur de moments « .

Avis sur les retouches : Ne pas s’appuyer sur elle pour fausser la réalité mais plutôt pour la montrer telle qu’elle. Trop forcer sur la retouche mène vers d’autres formes d’arts graphiques et diverge donc de la photographie.

Méthode : Ce sont les instants qui appellent l’artiste à les capturer et même s’il décide de travailler sur une thématique bien précise ou sur un sujet particulier, il ne manque jamais les moments qui font appel à son œil. 

Ce que l’artiste cherche à communiquer à travers ses photos : S’exprimer et inviter les gens à explorer son univers à l’intermédiaire de ses éléments graphiques.

Rêves d’avenir : Développer ses travaux et réussir à faire son exposition personnelle pour peut etre aboutir un jour à graver son nom en tant qu’artiste photographe Tunisien à l’échelle internationale.

 

IMG_0635

 

IMG_2784

 

IMG_8998

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *