Retour d'expérience du Gagnant du commentaire le plus drôle de La Badira

Souvenez-vous, c’était le mois dernier. Suite à une certaine publication sur la page facebook de La Badira, les internautes tunisiens fidèles à eux-même avaient déferlé une avalanche de commentaires ironiques pour protester contre leurs prix mirabolants.
En bons joueurs, les responsables de l’hôtel dernier cri avaient décidés de récompenser le commentaire le plus drôle à leurs yeux en offrant à Dhia Barbouche, un week-end dans leurs locaux qui se veulent d’une qualité inégalée.

13305263_1112649365469151_1102303817097847710_o

 

Un séjour inattendu « au calme »

[dropcap]L[/dropcap]a Badira a toujours su jouir d’une notoriété assez rocambolesque sur la toile… On a tous déjà entendu la fameuse plaisanterie sur les personnes « au calme à la Badira » autour du temesta, et autres médicaments.
Mais avec la dernière publication en date du prestigieux lieu touristique d’Hammamet les blagueurs invétérés avaient littéralement explosé le compteur !

La Badira


Dhia,
24 ans, originaire de Djerba, travaille à Paris en tant que… pricing analyst. Autrement dit, l’évaluation des chiffres, c’est son domaine !
Il fait partie de ces jeunes trublions qui n’ont pu s’empêcher de venir mettre leur grain de sel sur la publication, raillant les prix jugés exorbitants affichés sur la carte.
Il ne s’attendait certainement pas que à ce que son commentaire tout à fait anodin lui permette de remporter un séjour avec la personne de son choix la nuit du 5 au 6 août.
Notre curiosité nous a naturellement poussé à vouloir en savoir plus…

Sans titre-1

 

Le Verdict implacable !  

[dropcap]P[/dropcap]remières impressions, accueilli comme un pacha, il témoigne. « Lors de notre arrivée, on a eu droit à un voiturier et un bagagiste au parking, à l’intérieur deux virgin mojito, et dans la suite de délicieux macarons et de l’eau plate. »
Ayant droit à une autre personne « gratos », son choix s’est évidemment porté sur sa copine pour l’accompagner. « Pour tout vous dire, on a eu aucun soucis à la réception. », nous confie Dhia.
Le cadeau comprenait les frais de la suite et du petit déjeuner pour le couple. « La chambre était parfaite, climatisation, propreté… et superbement bien équipée. »

 

fell_-_vue_sbd_chambre_0

 

Pour le reste, Dhia a dû payé.  « On est allé au Pool bar, c’était agréable et tranquille. On a consommé surtout du whisky, du Chivaz, à environs 22dt la dose de 4 ou 5 cl. Je me rappelle plus exactement… ». La boisson spiritueuse a certainement dû faire son effet.
Niveau tapas, les amants ont été gâtés. « On s’est bien occupé de nous, avec toutes sortes de fruits secs et d’assortiment de fruits. »

 

Seul regret ? N’ayant pas dîner au restaurant de l’hôtel, ils n’ont donc pas pu tester l’expertise gastronomique du grand chef français Sébastien Bontour.

Au final, Dhia en ressort ébahit et trouve que l’hôtel mérite tout à fait son succès en reconnaissant que les prix correspondent à une qualité de service haut de gamme qui ne se moque pas du client.
« Les services proposés sont superbes, le petit déjeuner était impeccable, serveurs souriants et de bonne humeur, anticipent même mes appels. Une qualité culinaire irréprochable : jus frais, cookies, et petits gâteaux succulents. »

Il aurait aimé que sa récompense à La Badira, dont le nom  signifie « aussi lumineuse que la pleine lune », se prolonge même un peu plus…

 

13938022_1166647863402634_4172960377670770815_o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *