Les JTC commémorent les 400 ans de la mort de Shakespeare

Tunis – capitale Ô combien effervescente- ne se lassant d’héberger une multitude de festivals culturo-artistiques, reste fidèle à ses habitudes en lançant la 18ème édition des JTC, Les Journées Théâtrales de Carthage.

1000509261001_2013980530001_william-shakespeare-the-life-of-the-bard

 

[dropcap]S[/dropcap]’étendant du 18 au 26 novembre,  cette édition réunira un grand nombre de troupes théâtrales,artistes et intellectuels des quatre coins du monde. Voués au 4ème art, ils assureront au cours de cette édition exceptionnelle, des spectacles en rupture avec le théâtre conventionnel dominant les scènes tunisiennes.

William Shakespeare, dramaturge anglais, le barde élisabéthain immortel, sera exclusivement au centre de cette édition. En commémoration du quatrième centenaire de sa disparition, ses œuvres non revisitées seront remises sur le feu, grâce à un programme aussi divertissant qu’enrichissant, concocté par l’équipe organisatrice du festival.

L’hommage à l’auteur d’Hamlet, de Roméo et Juliette, de Macbeth ou encore du Roi Lear s’articulera sur 3 principaux grands axes :

  • Un colloque international portant sur l’œuvre de ce génie du théâtre, qui aura pour objet d’étude une thématique à horizon délibérément ouvert : « Shakespeare sans frontières ». Ce colloque, dont les travaux se dérouleront sur deux journées (22 et  23 novembre), se veut être une contribution modeste à l’éclaircissement de certains aspects restés encore peu explorés de l’œuvre de ce dramaturge élisabéthain. Des spécialistes des quatre continents prendront par aux travaux.
  • Six représentations théâtrales dont deux tunisiennes, inspirées du répertoire shakespearien`
  • Un programme d’échange, intitulé Shakespeare Academy (du 22 au 27 novembre) au profit de 20 étudiants issus des 3 pays suivants: Tunisie, Belgique, Allemagne).

Soyez au rendez-vous pour une édition hors normes dans les salles du Grand Tunis.

Pour plus d’informations, sur la programmation par salles,  consultez ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *