"Koul Trab" : Le premier film de Lotfi Abdelli sur nos écrans après 16 ans d'attente !

Après une phase de teasing qui a titillé la curiosité des internautes, Koul Trab ou encore No Man’s Love (son titre international) s’est dévoilé à travers une bande annonce encore plus intrigante qui promet un film à l’univers particulièrement loufoque et atypique.

15138392_1687556844890923_3635562213972264990_o

 

[dropcap]C[/dropcap]et ovni est en réalité un long métrage inédit qui a été tourné il y a de cela 16 ans et qui est depuis resté dans les tiroirs sans pouvoir proprement bénéficier d’une sortie dans les salles tunisiennes.
Pourtant à l’époque de sa première divulgation lors des JCC de l’année 2000, il avait remporté deux prestigieux prix : Celui de la meilleure première oeuvre, ainsi que celui du meilleur second rôle masculin attribué au talent de Fathi Haddaoui.
Alors comment expliquer cette malencontreuse injustice ?

Aujourd’hui Hakka Distribution répare cet affront en remettant la lumière sur ce film et vous propose de découvrir pour la première fois cette pépite mise en scène par le réalisateur tunisien Nidhal Chatta.
Un film bien rétro à l’imagerie marquée qui va vous permettre d’apprécier les premières performances d’acteurs notables du paysage audiovisuel tunisien, devenus aujourd’hui de véritables valeurs sures, à savoir Mohamed Ali Ben Jemâa, et surtout Lotfi Abdelli. 

Abdelli porte une affection particulière pour ce rôle parce que c’est tout d’abord sa première expérience dans le cinéma, et puis c’est surtout un des rôles pivots de sa carrière, qui l’a fait connaître auprès des professionnels du métier.

Synopsis :
« Dans un nulle part, hors du temps, Hakim errant, tourmenté, est obsédé par les images de sa sœur décédée. Il ne peut plus supporter l’autorité de son aîné qui est totalement renfermé sur lui-même. Hakim a besoin de se forger et de trouver sa vérité. Il accepte une mission mystérieuse confiée par Ferid, l’homme le plus puissant et le plus dangereux de la région. Il embarque à bord de sa 203 pour une traversée du désert. A l’arrivée, il parviendra peut-être à briser ses chaînes et à affronter la vie. »


Rendez-vous dans les salles à partir du 30 novembre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *