WARØK : Le label qui se démarque par sa vision puriste de la culture underground

S’inspirant de l’esprit du Friedrichshain, le quartier le plus cool de Berlin, Warøk est un label qui est animé par une vision puriste et quasi-radicale de la techno et de la culture underground.

wark

[dropcap]C[/dropcap]e collectif d’artistes s’affirme par sa volonté de puiser dans une mouvance, tout en y incorporant son propre ADN.

Emprunter, sans pour autant singer. De jeunes et talentueux producteurs qui se sont rassemblés autour de leur passion pour une techno exigeante, ténébreuse et magnétique, sans fioritures, et qui n’est pas spécialement destinée à être consommée uniquement sur les dancefloors.    

C’est ainsi qu’ils développent parallèlement des projets musicaux plus ambient, plus expérimentaux, imprégnés d’une atmosphère toujours teintée d’une aura crépusculaire, lorgnant du côté de voyages mentaux hypnotiques que n’aurait pas renié le démentiel Gaspar Noé.

Warøk tire son origine du mot roumain “vă rog” qui signifie “vous supplier”.  Un appel que lance ses fondateurs  Ossē « Khalil Zorgati », Eyth « Haythem Briki » et Nomade «Mehdi Hammami» depuis Janvier 2016 pour l’amour d’une techno sans concession et fidèle à l’esprit des fanatiques de la première heure.
Le label peut compter également sur l’implication de ses fidèles membres : Ines Affes, une des djettes les plus en vogue sur la scène tunisienne, qui forme avec son acolyte Moez Guetari  le duo « Aural Mines », et les non moins trépidants  Cløtur  « Akrem Amous » et Dhia « Dhia Douss », tous deux respectivement basés à Paris et Berlin.




[dropcap]A[/dropcap]vec sa volonté de conquête de la scène, Warøk ambitionne d’être bien plus que de la musique, en proposant artworks, évènements et showcases dotés d’une identité propre. Une philosophie qui tire son origine de Détroit et qui peine vraiment à éclore localement, souvent pour des raisons sécuritaires ou d’ordre administratif.
L’objectif final étant d’arriver à transformer un espace ordinaire en un temple de musique brute le temps d’une veillée, en se jetant au coeur de la fête sans crainte du lendemain.

L’été dernier, ils co-organisent Feel Firma, selon eux « première réussite musicale fracassante pour le label », car ils sont arrivés à raconter une histoire cohérente à travers les différents sets de la manifestation.
Ces irréductibles perfectionnistes, surtout quand il s’agit de promouvoir et de partager leur art, n’ont pas hésité à se retirer du concept suite à un désaccord sur le plan artistique qui trahissait leur vision.

14572400_1117315964970505_13718310325452398_n

Vous pouvez retrouvez leurs releases triés sur le volet chaque 4 à 6 semaines sur leur page WARØK et sur les sites majeurs de téléchargement tels que : Soundcloud, Beatport, Bandcamp et Juno.

Pour cette année,  ils envisagent de produire un important nombre de EP stratégiques, afin de faire évoluer et de promouvoir au mieux leur univers.
Un projet live nommé « Intimations of Immortality » est également en chantier avec Eyth et Ossē pour cette saison estivale 2017, ainsi que des Label Nights en Tunisie et à l’étranger.

Crédit Photo : Likwid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *