LABO

Workshop de danse populaire féminine avec Rochdi Belgasmi

Rochdi Belgasmi Lauréat du prix Olfa Rambourg animera un workshop de 3 jours à Dar El Fan. Attention les places sont limitées !! Dar El Fan lance un appel à candidature pour l’inscription au workshop de danse populaire féminine qui aura lieu le 19, 20 et 21 Mai 2017 à Dar El Fan sous la direction du talentueux chorégraphe Rochdi Belgasmi. Ce stage va durer 3 jours (à raison de 4h00 par jour) et a pour but d’initier la danse populaire aux femmes de 25 à 40 ans. Vous pouvez réservez vos places dès maintenant au 28 867 661. Lien de l'évènement

RAID 2017 à l’ESSTED

L'Ecole supérieure des sciences et technologies du design organise la 2ème édition des rencontres annuelles internationales du design 2017 qui se dérouleront du 26 au 28 avril sous le thème "Objet(s) post-numérique(s). Le RAID de cette année s'ouvrira avec une conférence plénière de Nomane Fehri le plus cool des anciens ministres des communications et des technologies. Au programme:  Des workshops sur l'anatomie de l'art digital avec Klidi Bader, Pixel Art et installation avec Alouane Salma, approche BIM pour la conception de projets urbains avec Steve Meyer et bien d'autres à découvrir autour de thématiques innovantes. Une série de sessions de conférences  assurées par des intervenants spécialistes tunisiens et étrangers pour débattre des questions d'actualité et des interactions émergente entre design et numérique. Une rubrique Thinktank autour des élections municipale en Tunisie et la participation des jeunes pour repenser le numérique en tant qu'outil de sensibilisation. Spark Design: un challenge de 48 heures pour la conception d'une application mobile initié par la Fondation BIAT et l'Ecole Supérieure des Sciences et Technologie du Design. Parcours: témoignages d'anciens de l'ESSTED, de professionnels et de Startupers qui présentent et retracent leurs expériences professionnelles. Parmi lesquels l’association « TASMIM » qui se présente comme un conservatoire vivant de la création et du savoir fair en oevrant  à la promotion de designers et de leur créations en Tunisie et ailleurs. Sans oublier les différentes expositions durant le RAID. Pour avoir le programme cliquez ici.  

Retour sur Art Paris Art Fair 2017
Lire +

La galerie Aicha Gorgi et la galerie El Marsa étaient présentes à l'édition de Art Paris Art Fair 2017 qui met cette année l'Afrique à l'honneur. La foire Art Paris art Fair qui se tient chaque année au Grand Palais à Paris a su depuis 2012 forger sa réputation par l’exploration de scènes étrangères peu ou pas présentes en France, après la Russie, la Chine , l’Asie du sud Est, et la Corée du Sud, Art Paris Art Fair met cette année pour sa 7ème édition l’Afrique à l’honneur. Confié à Marie-Ann Yemsi, commissaire artistique associée pour cette édition, cette invitation donne une image actualisée des scènes contemporaines, et met l’accent sur une génération émergente et talentueuse d’artistes originaires du continent africain et de ses diasporas. Pour cette mise à l’honneur de l’Afrique les organisateurs ont abandonné l’idée d’une plateforme Africaine au profit d’une dissémination des 20 galeries invitées dans les allées de la foire. À ce rendez vous incontournable de la foire d’art moderne et contemporain la galerie Aicha Grogi à Sidi Bou Saïd, et la galerie El Marsa étaient présentes. Retour sur une expérience marquante La galerie Aicha Gorgi a exposé une sélection de toile de Slimane El Kamel, des sculptures de Rim Karoui, les « livres des anomalies » de Aicha Snoussi, et les livres d’artiste de Héla Lamine. Pour A. Gorgi l’interêt de cette expérience réside dans la visibilité que l’on donne aux artistes et les nouveaux contacts que l’on peut établir sur le plan professionnel. Le public parisien a manifesté beaucoup de curiosité et d’interêt face aux oeuvres des artistes avec un retour plus que favorable. Le travail de Aicha Snoussi s’est d’ailleurs distingué et son installation s’est aussitôt vendue à une institution sud américaine. La galerie El Marsa a quant à elle présenté une sélection de peintures, dessins et collages de cinq artistes contemporains d’Afrique du nord et du moyen orient. Parmi lesquels trois tunisiens, Atef Maatallah qui revisite les codes de la figuration narrative à travers une vision intime de la vie quotidienne, Thameur Mejri dont le travail est un moyen de protestation et de provocation qui dénonce les interdits sous leurs aspects sociaux, culturels et politiques dans le rapport au corps et Gouider Triki qui explore la notion d’identité culturelle dans une approche fortement influencée par le surréalisme, le cubisme et l’expressionnisme. Des oeuvres qui soulèvent des questionnements et des réflexions sur des sujets actuels brûlants dans nos sociétés et notre monde. D’après Lilia Ben Salah directrice de la galerie El Marsa le public a pu apprécier et appréhender les oeuvres exposées. Les visiteurs étaient en général très intéressés et curieux de découvrir le travail de ces artistes qui restent encore inconnus pour la majorité du public français. Dès l’ouverture de la foire, les visiteurs se sont attardés sur le stand découvrant la représentation d’une jeunesse en errance et sans avenir dans les dessins au crayon de Atef Maatallah qui appose des détails singuliers imprégnés d’un souffle poétique. Thameur Mejri a lui été désigné comme faisant parti des 10 jeunes artistes africains à voir à Art Paris Art Fair par le site culture trip. « Depuis plus de 10 ans, nous participons à de nombreuses foires dans le monde et chaque expérience est importante et profitable puisqu’elle permet de donner une plus grande visibilité et de promouvoir nos artistes ainsi que notre programme d’exposition en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique. Cette édition de Art Paris a été une belle réussite pour nos artistes tunisiens et arabes dont le travail a suscité un réel intérêt malgré une société française en proie à la crispation et un climat tendu en Europe et dans le monde! Un organisateur m’a même dit que notre stand avait eu un grand succès sur la foire malgré le « climat islamophobe » actuel en France, selon ses propres mots. J’ai ressenti plutôt de la sensibilité et de la curiosité de la part du public pour des artistes talentueux et des sujets qui touchent tout le monde aujourd’hui. Il semble que le programme sur notre stand a pu inspirer une réflexion et une ouverture à la compréhension d'autres cultures et à une autre dimension du présent ; n’est-ce pas le rôle de l’Art ? » Nous rapporte Lilia Ben Saleh. Art Paris Art Fair s’est tenu du 30 mars au 2 avril au Grand Palais à Paris réunissant 139 galeries d’art moderne et contemporain de 29 pays.

Participez à la 2 ème édition du prix Fondation Rambourg pour l’art et la culture
Lire +

Le Prix Fondation Rambourg pour l’Art et la Culture ouvert exclusivement à des candidats de nationalité tunisienne ou établis en Tunisie, est un Prix qui récompense un projet artistique réalisé en Tunisie. Dans la perspective de son engagement pour promouvoir l’art et la culture en Tunisie et encourager les jeunes talents de la scène artistique tunisienne, la Fondation Rambourg a annoncé l’ouverture des inscriptions pour sa 2ème édition lors d’une conférence de presse donnée le merdredi 5 avril 2017 à l’espace Cinevog, au Kram. Tout artiste, artisan, coopérative, association, NGO est invité à soumettre son projet sur le site Cliquez ici. Les dossiers de candidatures devront être obligatoirement rempli en ligne. Les inscriptions seront ouvertes à partir du 2 mai 2017 jusqu’au 30 septembre 2017. Une dotation financière de 20 000 dinars sera décernée par un jury à un projet dans les cinq catégories suivantes, afin que le lauréat puisse commencer, poursuivre et développer son idée ou le projet ainsi primé. Arts plastiques et arts visuels : Dessin, peinture, photo, vidéos, urban art Écriture : cinématographique, littéraire, théâtrale Spectacles vivants : danse, cirque, art de la rue, théâtre Industrie culturelle et numérique : édition, musique, bandes dessinées, jeux vidéos, mode, design Artisanat Le jury sera composé à moitié d’experts tunisiens et d’experts étrangers, ceci dans le but d’accompagner les lauréats sur la scène internationale et de les faire bénéficier de l’avantage d’être soutenu par des personnes de renommée nationale et internationale. La publication des résultats et la remise des Prix aux cinq lauréats auront lieu en mai 2018, lors d’une cérémonie organisée par la Fondation à Tunis. Les lauréats de la première édition Pour sa première édition lancé le 7 août 2015 six projets ont été distingués. Les prix ont été remis par Olfa Rambourg ainsi que Karim Maatoug co-fondateur du Prix et par Eleonore de Lacharrière présidente du jury. Les six lauréats: Hiba Dhaouadi pour son projet de Film documentaire "filles de la lune" Rochdi Belgasmi pour son projet de pièce chorégraphique "Ouled Jelaba, Sur ces traces je danse" Bahram Aloui pour son projet de pièce de théâtre "Théâtre sourd en Tunisie" Mohamed Khelifi pour son roman « Herab » et pour la création d'une maison d'édition numérique Deux projets execo se sont partagé le 5ème prix : Alaeddine Aboutaleb pour son projet de film d’animation "Eloignement" Et Sana Sbouai pour son projet d’un web documentaire " Mensonge" qui traite de la question des minorités sexuelles en Tunisie.

CASTING : Le designer Salah Barka lance sa nouvelle formation de mannequinat

Si vous avez une fière allure et que vous avez toujours rêvé de défiler sur les podiums, c'est le moment ou jamais de tenter votre chance. [dropcap]L[/dropcap]'Agence No More Models, pilotée par le designer mode de renom Salah Barka, lance sa 7ème session de formation de mannequinat. Alors si vous êtes doué et que vous pensez avoir du charme, ne ratez pas cette occasion en or pour vous offrir un tremplin professionnel pour vous lancer dans le métier. Vous pourrez alors peut être poser pour une campagne publicitaire, faire la couverture d'un magazine, jouer dans un spot TV ou encore défiler pour des événements de mode. No More Models a propulsé la carrière de nombreux modèles à succès dont Cherifa Naffati, Sofiane Ghozlani ou encore Mohamed Ben Youssef.  Les critères requis sont : - Pour les filles : Entre 15 et 23 ans, et taille plus que 1,75 cm. - Pour les garçons : Entre 15 et 25 ans, et taille plus que 1,83 cm. Le casting se déroulera à l'adresse suivante : 23 Rue de Lénine, à l'Espace "Tag Store et Lang'art" à côté du Whatever Saloon. Le samedi 18 Février de 13h jusqu'à 16h jusqu'au dimanche 19 Février de 13h à 16h.

APPEL À CANDIDATURE : Concours Franco-Allemand de Courts Métrages 2017

Le CNCI Tunisie, le Goethe-Institut en Tunisie et l’Institut Français de Tunisie rempilent pour une 5ème année consécutive avec le Concours Franco-Allemand de Courts-Métrages qui aura pour thème cette édition : « Ich habe die Liebe gefunden - J’ai trouvé l’amour ». [dropcap]R[/dropcap]éservé aux étudiants des écoles tunisiennes de cinéma, d’audiovisuels et d’art (6 places) ainsi qu’aux jeunes cinéastes amateurs âgés de moins de 25 ans (2 places), le concours sélectionnera 8 projets de films pour participer aux ateliers de formation dirigés par des professionnels du cinéma d’Allemagne, de France et de Tunisie.Chaque équipe recevra une aide à la production. La présence des participants sélectionnés aux cinq ateliers de formation est obligatoire. Dates prévus pour les ateliers : 13 au 15 Mars, 6 au 8 Avril, 16 au 20 Mai, 17 au 19 Juillet, 10 au 12 Aout, 4 au 6 septembre 2017. Les deux meilleurs courts-métrages seront récompensés par un jury tunisien. Le jury est composé d’Anissa Daoud, cinéaste et actrice, Mohammed Ben Attia, cinéaste et Chaima Bouhlel, présidente d’Al Bawsala. La soirée de remise des prix est prévue le 19 octobre 2017. Un des lauréats se verra offrir un séjour en France pour participer au festival du court-métrage de Clermont-Ferrand, tandis que l'autre équipe pourra participer au festival International Interfilm à Berlin. Conditions et informations importantes - Constituer une équipe de cinq personnes - Joindre le CV et la filmographie de chacun des cinq membres de l’équipe en indiquant la façon dont l’équipe s’est constituée. - Pour les étudiants : Joindre un certificat de scolarité - Joindre le formulaire de candidature rempli et signé par toute l’équipe en précisant le genre (animation, fiction, documentaire, expérimental) - Une lettre de motivation sur votre envie d’intégrer le 5ème concours 2017 (réalisateur et producteur !). Note qui ne se termine pas par «Veuillez agréer Madame Monsieur mes salutations distinguées». Soyez poli, mais naturel ! - Une note d’une page qui explique ce que vous voulez raconter dans le film. - Un concept détaillé pour le projet de film avec un synopsis et un traitement. Les films seront d’une durée maximale de 15 mn. - Un budget et un plan de financement détaillé - Un Film de référence pour la réalisatrice/ le réalisateur, justifier d’au moins un court-métrage réalisé et disponible sur Vimeo. POUR LES FILMS FICTIONS : - Ecrire un traitement professionnel (min. 6 à 12 pages) avec une structure cinématographique et dramaturgique et un scénario. POUR LES FILMS D’ANIMATION : - Un croquis pour la conception graphique, des esquisses du story-board qui incluent les deux personnages désignés. - technique d’animation qui sera utilisée - calendrier de production. POUR LES FILMS DOCUMENTAIRES : - Un exposé (min. 3 pages). Quel est le sujet ? Qui sont les protagonistes principaux? Quelle direction le film documentaire prendra ? - Déposer du matériel de recherche (des rushes, des photos) Prière d'envoyer les dossiers de participation complets en français avant le 26 Février 2017 minuit à Mme Cecilia Muriel, par mail à l’adresse suivante: courtmetrage@outlook.com. Tout dossier reçu après la date limite ne sera pas étudié ! IMPORTANT: les documents sont à envoyer exclusivement par e-mail, en PDF. LA 1er RENCONTRE : Les équipes/auteurs présélectionnés seront invités à rencontrer les organisateurs et les deux formateurs du 13 au 15 Mars 2017. Vous savez ce qu'il vous reste à faire ! 

Faites financer votre projet culturel et artistique par la Fondation Kamel Lazaar !

Comme chaque année, dans le cadre de sa politique culturelle afin de venir en aide à la création artistique et la promotion des cultures locales en Tunisie et dans la région MENA, la Fondation Kamel Lazaar finance son lot de projets comprenant arts visuels, initiatives à visée éducative et projets faisant la part belle au patrimoine. [dropcap]C[/dropcap]'est pas moins de 12 projets qui sont sélectionnés chaque année, englobant une variété de secteurs et de disciplines artistiques. Parmi les actions et projets soutenus par la Fondation, on peut citer les films Fleur d'Alep de Ridha Béhi, Les Frontières du Ciel de Fares Naanaa, et La Laine sur le Dos de Lotfi Achour, l'initiative du collectif Design Lab "Mapping Sculptures in Carthago", le festival Djerba Doc Days ou encore le Festival international et pluridisciplinaire MASNA à Casablanca. Dans la plupart du temps, les projets concernés sont portés par des associations. Comment faire pour bénéficier du soutien de KLF ? Si vous êtes une personne physique ou morale portant ou/et  initiant un projet culturel ou/et artistique se rapportant à l’art et la culture dans la région MENA, plus particulièrement en Tunisie, vous pouvez bénéficier du soutien de la Fondation en remplissant les conditions indiquées dans les lignes directrices des appels à projets KLF. Disciplines et types de projets soutenus par KLF ( À titre indicatif ) Disciplines : les arts visuels (toute la région MENA), le patrimoine et l’éducation (uniquement en Tunisie) Projets artistiques favorisant le dialogue, le contact et la collaboration entre les artistes de la région MENA (expositions, festivals, résidences d’artistes, etc.) Projets de valorisation et de promotion du patrimoine (restauration, mise en valeur, promotion, etc.) Projets de création de bases de données pour inventorier, valoriser et faciliter la recherche dans le secteur culturel et artistique Publications scientifiques et académiques Projets durables permettant l’amélioration de la qualité des programmes éducatifs KLF peut proposer un partenariat pour certains projets, notamment ceux qui s’inscrivent dans la durée. Conditions générales d’acceptation des projets et d’attribution des subventions Les projets d’intérêt général et les projets durables sont prioritaires Les créations d’œuvres artistiques ne sont pas éligibles au mécénat ; pour toute demande de ce type voir les bourses KLF Les projets à but lucratif ne sont pas éligibles Les demandes soumises hors date limite annoncée ne seront pas retenues. Toutefois elles peuvent être déposées par le demandeur dans le cadre de l’appel suivant Un projet ayant déjà bénéficié du soutien de KLF n’est plus éligible aux KLF Grants avant deux ans de la date d’obtention de la première aide financière Les catalogues d’exposition et les campagnes de communication ne sont pas éligibles Pour les projets cinématographiques, seuls les films à caractère documentaire dont les thèmes portent sur l’un des axes sus mentionnés sont éligibles Lorsque le porteur du projet est une personne physique, la subvention ne peut être versée sur le compte personnel du porteur du projet. Si la personne n’est pas rattachée à une structure juridique légale, le financement sera attribué sous forme de paiement de factures liées au projet Après la signature de la convention, seule une partie de la subvention est versée au début du projet. Le calendrier des versements est établi conjointement avec le porteur du projet en fonction de ce dernier. Quel que soit le projet et sa durée, le dernier versement se fait après l’exécution du projet et la réception des rapports finaux [divider] Pour plus d'informations : Accédez au Site Remplir le Formulaire en ligne  Date limite pour recevoir les propositions de projets : 10 Février 2017

L’IFT propose ses stages professionnels sur les « Techniques de l’acteur »

Pour ce début 2017, L'Institut Français de Tunisie propose aux comédiens professionnels de remettre la recherche au cœur de leur travail auprès de maîtres français du métier en leur fournissant un espace de travail leur permettant de renforcer leur jeu en dehors de toute contrainte de production.    [dropcap]D[/dropcap]estiné aux professionnels tunisiens (acteurs, danseurs, circassiens) « Techniques de l’acteur » est un projet de formation et de training composé de trois ateliers. Le premier objectif sera de renforcer la maîtrise de l’état créateur, de revenir aux fondamentaux du travail de l’interprète, et d’améliorer les performances dans le jeu, au contact de grands textes du répertoire. Le second objectif sera de développer la maîtrise de la direction d’acteur, ce stage étant ouvert également à de jeunes metteurs en scène. Un groupe d’une douzaine d’interprètes sera constitué ad hoc et suivra les trois sessions d’une dizaine de jours chacune. Ces stages seront suivis d’une restitution publique. La formation sera également ouverte à des assistants-metteurs en scène qui bénéficieront d’un suivi personnalisé. Les trois ateliers se dérouleront sur une période de 3 mois : entre Février et Avril 2017. Le travail pourra être mené dans les deux langues français et arabe dialectal. Programme : - PHILIPPE CALVARIO donnera du 27 Janvier au 5 février le premier workshop autour de Shakespeare et « Le songe d'une nuit d'été » - FREDERIC FISBACH donnera du 2 au 11 mars le second workshop autour de Hakim Bah, auteur guinéen de "Convulsions" - GEORGE LAVAUDANT donnera du 4 au 12 Avril le dernier workshop sur les dialogues des films de Jean-Luc Godard - JACQUES BLANC assurera la coordination du projet. Un défraiement sera proposé aux stagiaires. Ce stage est ouvert aux acteurs, danseurs, circassiens tunisiens, sans limite d’âge. Pour candidater et obtenir plus de renseignements, adresser un CV par e-mail à aziza.harmel@institutfrancais-tunisie.com avant le 25 janvier 2017.

Concours d’illustration pour un projet de livre éducatif de La Fondation Kamel Lazaar
Lire +

Pour sa collection de livres pour enfants, édités dans le cadre d'un grand projet éducatif, la Fondation Kamel Lazaar lance un concours pour désigner l'illustrateur qui aura le privilège d'illustrer le premier ouvrage, avec un prix à la clé. [dropcap]U[/dropcap]ne collection de livres pour enfants à visée didactique expliquant de manière simple l’art, l’histoire et le patrimoine. En plus du jeune public tunisien, cette collection ciblera également un public international puisque'elle sera disponible en trois langues (arabe, français et anglais). Une initiative qui vise également à promouvoir la culture tunisienne sur le plan local, régional et international, tout en mettant en valeur nos liens avec les cultures méditerranéennes et arabes et notre patrimoine commun. Pour le premier livre de cette collection, KLF requiert votre talent pour illustrer les 24 pages du livre. Conditions de participation : Le concours est ouvert à tous les illustrateurs tunisiens, professionnels et étudiants, et même aux collectifs d'illustrateurs. Les illustrateurs intéressés sont priés d’envoyer une demande écrite à contact-tunis@kamellazaarfoundation.org pour retirer les termes du concours. Ce dernier leur sera envoyé par email. Aucune demande n’est reçue après le 30 janvier 2017. L’illustrateur/trice doit envoyer sa proposition d'illustration accompagnée du règlement du concours signé et légalisé. Les propositions doivent être envoyées à KLF par voie postale (rapid- poste) avant le 31 janvier 2017 ou déposées directement au siège de KLF, à l’adresse suivante : Fondation Kamel Lazaar Rue de l’île de Malte, Immeuble Lira, Les jardins du Lac Les berges du Lac II, 1053 Tunis, Tunisie Prix : Le lauréat du concours recevra un prix de 4500 DT. Annonce des résultats : Tous les candidats recevront par email une réponse annonçant les résultats de ce concours au plus tard le 10 février 2017.

Appel aux artistes et designers souhaitant participer au renouveau de l'artisanat tunisien
Lire +

Déterminé à soutenir les artisans tunisiens, pour les aider à améliorer la compétitivité de leurs produits et leur accès aux marchés, Souk At-tanmia lance, en collaboration avec le « Fonds régional ouvert pour la formation et la promotion de l’emploi des jeunes » de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH (GIZ) et l’Ecole supérieure des sciences et technologies du design (ESSTED), le projet de Réhabilitation des métiers d’artisanat traditionnel dans les régions du Sud, Centre et Nord-Ouest tunisien.   Jeunes Artistes et Designers  pour revitaliser l’artisanat tunisien Vous êtes jeune diplômé(e) d’une école d’Art et de Design en Tunisie ? Vous souhaitez contribuer à valoriser le patrimoine artisanal tunisien des régions du Sud, Centre et Nord-Ouest du pays ? Vous êtes créatif(ve), dynamique et féru(e) d’innovation et de design produit ? Vous souhaitez acquérir une expérience de terrain significative tout en participant au renouveau de l’artisanat tunisien ? Participez à cet appel à candidatures et envoyez votre dossier avant le 12 octobre 2016 à webmaster@soukattanmia.org ---------------------------- [dropcap]D[/dropcap]éterminé à soutenir les artisans tunisiens, pour les aider à améliorer la compétitivité de leurs produits et leur accès aux marchés, le Partenariat Souk At-tanmia lance, en collaboration avec le « Fonds régional ouvert pour la formation et la promotion de l’emploi des jeunes » de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH (GIZ) et l’Ecole supérieure des sciences et technologies du design (ESSTED), le projet de Réhabilitation des métiers d’artisanat traditionnel dans les régions du Sud, Centre et Nord-Ouest tunisien . Ce projet entend promouvoir la réhabilitation du patrimoine artisanal tunisien dans les régions les moins développées du pays, par une double synergie, en : * renforçant les compétences des artisans tunisiens et en améliorant la qualité de leurs produits, pour qu’ils accèdent plus facilement aux marchés aux niveaux local et international * promouvant l’employabilité des jeunes diplômés des beaux-arts & des métiers du design en Tunisie et leur insertion sur le marché du travail. Pour ce projet, nous sommes à la recherche de jeunes diplômé(e)s des écoles des Beaux-Arts & Métiers du Design de Tunisie. Le/la candidat(e) doit faire preuve de créativité et de dynamisme, être passionné(e) de design produit et désireux/se d’acquérir une véritable expérience de terrain et de valoriser le patrimoine artisanal traditionnel tunisien. Le projet prévoit un accompagnement des diplômés qui auront été retenus : sur les techniques de teinture végétale de la laine,  d’une part ; et dans l’innovation et l’amélioration de l’aspect design produits et accès aux marchés, d’autre part. Misant sur la collaboration et les interactions, alliant tradition et modernité, ce projet a un double objectif, gagnant-gagnant pour les artisans comme les jeunes artistes designers de Tunisie : faciliter leur insertion professionnelle et leur accès aux marchés. Les candidats retenus auront ainsi l’opportunité, sous l’égide d’un designer senior d’expérience, de participer à ce projet d’échanges en faveur de l’artisanat tunisien, et de concevoir une gamme de nouveaux produits qui marie innovation et savoir-faire traditionnel. Une bourse sera allouée aux jeunes designers au titre de défraiement forfaire couvrir les frais de déplacement et de séjour en engagés dans le cadre du projet. Vous êtes intéressé(e) ? Alors candidatez en nous adressant votre CV à jour et votre portfolio à l’adresse suivante : webmaster@soukattanmia.org Date limite : le 12 octobre 2016. Période de mise en œuvre du projet « Réhabilitation des métiers d’artisanat traditionnel dans les régions du Sud, Centre et Nord-Ouest tunisien » : du 15 octobre 2016 au 15 février 2017.