# spectacle

Terroriste moins quart
Read More

Terroriste moins quart Le 06/08/2017 à 22:00 Au Théâtre Antique de Carthage voir map 20 dt - 30 dt DétailsréservezDétails Raouf Ben Yaghlane revient sur scène avec  » terroriste moins quart », une comédie sociale où il se livre à une critique acerbe de tous ceux qui se proclament djihadistes au nom de Dieu et qui n’ont en réalité aucun rapport avec la religion musulmane, laquelle par définition, appelle à  la paix et à la fraternité. Ben Yaghlane se lance dans l’autopsie du phénomène du terrorisme en tentant de révéler son vrai visage,  en s’appuyant sur le résultat d’un long travail  d’investigation mené auprès de jeunes issus de plusieurs localités tunisiennes, d’experts de terrorisme, de spécialistes d’Islam et de  sociologues. 1 2

Jazz à Carthage 2017 : Coup de Cœur pour Pink Martini “Le Petit Orchestre Rétro »
Read More

La scène du festival Jazz à Carthage été entièrement dédiée, le Samedi 8 Avril, aux Pink Martini : Un groupe de smooth jazz/lounge originaire de Portland, sillonnant le monde d’un festival à un autre, transportant avec eux un océan de références culturelles. L'esprit des Music-Halls ressuscité  Composé de 12 membres parmi lesquels figurent la majestueuse vocaliste Storm Large, sorte de Betty Boop à la chevelure blonde, le pianiste et leader Thomas M. Lauderdale, ou encore le distingué Ari Shapiro : Cette formation regorge de prodiges musicaux, certains diplômés de Harvard, qui ne cessent de jongler entre instruments et vocaux donnant naissance à des mélodies incroyablement succulentes. Les Pink Martini(s) connaissent depuis 1997 un succès sans égal, qui avait commencé avec leur tout premier album “Sympathique” : Un arsenal de compositions et reprises soulignées par un style musical mêlant le jazz rétro, fusion et lounge. Couronné d’un double disque d’or, Sympathique a fait plongé le groupe dans une longue série de performances à travers le monde. “Je dis oui” est leur dernier album sorti en 2016, “Joli garçon” et “Blue Moon” en sont les titres les plus phares. Enrichi d’un nombre de reprises et compositions de diverses langues (français, anglais, arabe, turc), il témoigne d’une vingtaine d’années d’expérience. Une ode musicale kaléidoscopique “Désolée si je ne comprends pas bien, mais je suis blonde et américaine donc stupide”. C’est ainsi que l'envoûtante Storm Large a donné le ton d'un spectacle hors normes. Dix des membres du groupe Pink Martini étaient là pour présenter un bouquet musical rocambolesque : Une aigrette de titres exquis anciens ou recomposés, des reprises revisitées de Feirouz ou encore d'Abd el Halim , un twirling léger mais plaisant entre les mélodies de Shubert, Ray Charles et Gloria Gaynor. L'univers de  Pink Martini ne connait pas de frontières, leurs prestations sont chantées en anglais, en français, en arabe, et même en arménien. Quand il s’agit de danse, Storm Large prend le gouvernail pour secouer la scène avec ses pas de swings survoltés, aguichant les regards des spectateurs conquis par autant de grâce et de désinvolture. Un spectacle bien “sympathique”, rafraîchissant et revigorant !  Une douzième édition inopportunément inhumée Le festival s’est magnifiquement clôturé par une dernière soirée animée par l’artiste tunisien Sabri Ben Mosbah, suivi par la captivante Akua Naru, revenue pour une deuxième édition. Jazz à Carthage - festival ô combien sensationnel - a su faire retentir des échos plutôt positifs, grâce à des prestations musicales exceptionnelles et une organisation pointilleuse. De quoi laisser ses fans fort désireux, voir tenus en haleine face à la programmation de la prochaine édition...   Crédit Photo :  Andrea Rotili  

Jazz à Carthage accueille le suédois “Jay-Jay Johanson” pour la première fois en Tunisie
Read More

C’est sur la somptueuse scène du festival “Jazz à Carthage" que l’artiste, chanteur, compositeur et interprète Jay-Jay Johanson se présentera pour la première fois en Tunisie, avec une performance qui suivra celle du trio de Jazzmen autrichien Mario Rom’s Interzone. Un mélomane visionnaire L’artiste de Skara, auparavant étudiant en architecture et adepte des arts, trottinait dans le monde des musiciens avec un premier groupe de Hard Rock. Mais c’est le Jazz qui inspirait le plus le jeune Jäje Johanson, de son vrai nom, qui s’est fondu éperdument dans un univers très intime de compositions, maniant un synthétiseur et une boîte à rythmes. Jay-Jay Johanson s'intéressait au Jazz dissout dans des rythmes électroniques, de quoi émanait sa propre vision du Trip-hop. Peut-être aurait-t-il étrenné un genre inédit de musique ? Le Crooner nordique  Inspiré des groupes Trip-Hop de l’époque, Jay-Jay Johanson lance son premier album “Whiskey”, composé de neuf titres, un assortiment de rythmes mélancoliques, de voix hommasse et douce : Cet album a cartonné grâce aux titres “It hurts me so”, ou encore “The girl I love is gone”. Depuis, l’artiste ne cesse de produire de la musique dans un style vivace et déambulant : Onze albums dont Tattoo, Poison, Spellbound, Crockroach, ou encore Opium, dernièrement sorti en 2015, un album pop-folk/Jazz. Jäje est un dandy musical qui n’écrit jamais en suédois. Ses textes sont en anglais et quelques fois en français, pour que sa musique voyage au-delà des terres suédoises. New Album  Il s’agit du titre de son dernier clip sorti le 20 Mars 2017, extrait de son prochain album  “Bury the Hatchet” (enterrer la hache de guerre) qui sortira en Septembre. Qualifié de minimaliste, la vidéo s’inspire d’une multitude d’œuvres artistiques, tel “le masque de nez” d’Irving Penn, ou encore le film “Qui êtes vous” de William Klein. Elle parle ouvertement des masques sous lesquels le monde se dissimule, le tout est fondu dans une ambiance morne et mélancolique assurée par la voix pondérée du chanteur. Le 4 Avril au festival “Jazz à Carthage” Après une tournée en France l’auteur-compositeur suédois Jay Jay Johanson se posera l'espace d'une soirée le 4 Avril au Carthage Thalasso. Le spectacle - inratable pour les amoureux des rythmes Trip-hop et Jazz se tiendra sur une scène qui a humblement accueilli des Jazzmans de nationalités multiples. Visitez le site officiel de Jazz à Carthage pour plus d’informations.