Vous êtes dans : Home / Divers / VIP Motards : Le mouvement Biker qui parcourt les routes tunisiennes

VIP Motards : Le mouvement Biker qui parcourt les routes tunisiennes

Ils circulent en W. Ils sillonnent les routes en groupe. Ils participent à des rallyes routiers chronométrés. Ils sont de vrais motards. Le groupe VIP Motards, créé par Mohamed Sassi, n’a rien de la mauvaise image qu’on a des adeptes de moto. Animés par leur passion, les membres du groupe se donnent fréquemment rendez-vous pour des voyages organisés à explorer les recoins de la Tunisie.

13817170_644492492373284_83366418_n

 

Mohamed Sassi est un passionné de moto. Depuis l’âge de 9 ans, il rêve de faire de la moto. Aujourd’hui, il est à la tête du groupe VIP Motards, groupe qu’il a créé en 2011.

Un groupe d’amis avant tout

Tout a débuté par des sorties entre amis motards. « Petit à petit, des motards ont voulu s’intégrer. Le groupe a commencé à grandir et on a décidé de créer un groupe avec un nom », explique Mohammed Sassi. Depuis, VIP Motards est devenu une référence pour les partisans de motocyclette.

C’est grâce au bouche à oreille que VIP Motards continue à s’agrandir, et il s’agrandit comme une famille. C’est ce que nous raconte Tarek Daoud, un architecte membre du groupe depuis trois ans. « J’ai été parrainé en 2013 et depuis je me suis fait une deuxième famille, des jeunes qui partagent la même passion et font tout pour améliorer l’image du motard en Tunisie. »

 

13819694_644490625706804_781778426_n

 

L’esprit d’un motard, c’est quoi ?

Ce groupe d’amis parcourt la Tunisie du nord au sud à la recherche de routes sinueuses. C’est une façon de redécouvrir leur pays, mais c’est surtout plus pour le sentiment que procurent ces virées en moto. « Le motard ne peut pas le décrire parce que c’est quelque chose d’inné. Il y a une montée d’adrénaline. C’est un plaisir vraiment énorme », décrit Mohamed Sassi. Pour Tarek, « rouler en groupe reste toujours un plaisir avec un peu de concurrence amicale et non pas des duels ou des courses.»

Exit les clichés de groupe de motards associés au crime organisé. Même si cette image perdure et est alimentée par des films et des séries tels que Sons of Anarchy ou Easy Rider, le groupe VIP Motards lutte contre ses idées préconçues. « Les gens n’ont pas l’habitude de voir des motards rouler et nous prennent pour des délinquants. Le fait de rouler bien organisés et de respecter les autres utilisateurs de la route nous a aidé à lutter contre ces préjugés.», explique Tarek.

 

1381673_1026095257455062_7741064978835815608_n

 

Danger pour qui ?

Avant de faire les virées en groupe, il détermine qui pourra effectuer la prochaine sortie. Une mesure de sécurité que prône VIP Motards. D’ailleurs, les conducteurs du groupe se déplacent sur la route en forme de W. La raison est que de cette manière il est plus facile de dévier les obstacles et de respecter les autres usagers de la route. Ce souci de conduite leur vaut le respect des autorités.

Malgré tout, ce type de divertissement est souvent perçu comme étant dangereux. Comme pour plusieurs, Tarek a dû convaincre ses parents pour continuer à faire de la moto. « Mes parents étaient toujours contre cette passion qu’ils voient comme étant dangereuse. Du coup, dès que j’ai eu la possibilité d’acheter une moto avec mes propres moyens je l’ai fait. Après plusieurs disputes, ils se sont mis d’accord sur ma nouvelle passion, qui était un rêve depuis le début. »

 

 

A propos de Sonia Staali

Cette jeune rédactrice se fraye un chemin dans l'univers numérique. Plutôt de nature nonchalante, elle prend la vie à la légère. Sonia a un penchant pour la nourriture. La logique des choses voudrait qu'elle devienne critique culinaire puisqu'elle passe beaucoup trop de temps à parler nourriture. Tout de même, elle s'intéresse beaucoup aux arts et espère un jour réaliser des reportages.

Laisser un commentaire